Equinoxe - Last Chaos - Guilde LVL 26
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ma toute petite présentation bien simple et bien sympa (^v^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yrradiane
Chevreuil
Chevreuil


Messages : 5
Date d'inscription : 15/12/2010
Localisation : Juno

MessageSujet: Ma toute petite présentation bien simple et bien sympa (^v^)   Mer 22 Déc - 10:21

Nom du perso principal : Yrradiane

Classe : Ensorceleuse

Level : 23

PC : 1500 (+/-)

Fréquence de jeu : Tous les jours... (considérons 6j/7)

Pourquoi je veux rejoindre EQUINOXE (et pourquoi j'ai quitté mon ancienne guilde si c'est le cas) : Car c'est une guilde amie des FallenAngels et parce que ma guilde a disparue corps et bien... j'ai d'ailleurs dû m'en dépétrer moi toute seule... enfin...

J'ai lu la charte et je la respecterais : Et comment, si elle va de paire avec mes convictions, à la base, il me semble normal d'accepter telles conditions de jeu et de respect.

Comment j'ai connu EQUINOXE : Parce que je vous vois nombreux depuis plusieurs mois, et tout simplement parce que des gens que je connais s'y trouvent et qu'il me fait grand plaisir de les retrouver ici-même ^^

Pseudo skype : je n'ai pas skype car il m'est interdit de l'avoir (problème personnel dont je n'ai pas à évoquer le pourquoi du comment, c'est trop privé pour que j'en parle à quiconque... néanmoins, certaines personnes en qui j'ai fort confiance savent déjà pourquoi)

Infos persos (facultatif, exemple: age, sexe, ville) : 43 ans, femme... de Belgique en Wallonie-Picarde... (voilà, ce sera tout et ce sera très bien comme ça... je me comprends)... mais, voici ma présentation, mes origines et mon vécu bien avant ma venue aux Equinoxe... bonne lecture à tous et à toutes ^^

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=[ VOICI MA PRESENTATION, MES ORIGINES, MON HISTOIRE]=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Grogne* mmmrrrh...* la tête se relève doucement, l'ombre se dissipe sur un visage ne laissant que deux orifices sombres avec en chacun de leur centre, une étoile scintillante, qui vous fixent durement * Han, vous êtes là !? On m'avait dit que vous viendriez lire mon histoire... Ha Ha Ha !!! * mais un air triste efface ce rire quelque peu narquois * Mais franchement, ça intéresse qui, mon histoire ? * opinant du chef, interrogative et presque hautaine.

D'où je viens ? Qu'ai-je fait de ma vie avant de me faire connaître ?
L'âge que j'ai ? je vais répondre à toute ces questions... quoi que... peut-être !?

Je suis née dans un village troglodyte, situé dans une région à la limite du polaire, dure, incultivable ou si peu; la terre étant aride par un sol fait essentiellement d'incessants écoulement de lave d'un volcan proche qui se limitait à quelques petites éruptions toutes les vingtaines de lunes, bref... des terres limites... invivables, malmenées par des vents marins violents... froids... glacials. Il n'y avait que de la roche à perte de vue.  Nous vivions essentiellement de la pêche et rare étaient les fois où nous pouvions trouver de la chaire animale à se mettre sous la dent. Et, cette mer qui ne cessait de se déchaîner contre la paroi de notre demeure naturelle. Enfin, elle nous apportait des algues que l'on pouvait encore... * grimace * manger... ou du moins assaisoner nos plats variés * rit moqueusement *.
Nous étions une bonne centaine de villageois à vivre dans ces murs de pierres ou ruisselait l'eau de partout, ou se stagnait une... une putain de condensation, je n'étais pas toujours très vêtue, enfin, le minimum requis.

Mes parents ?  Mon... * un silence * géniteur me battait souvent... il buvait pour se donner chaud, mais il buvait trop. En même temps, il m'apprenait à souffrir. Combien de fois ne me jetait-il pas nue ou telle quelle dans la neige ou dans des mares d'eaux glacées que l'on pouvaient trouver à des endroits où le sol se faisait inégal, ci et là
* roule des yeux *... Franchement, je me demande pourquoi je vous raconte tout ça moi... !? * garde la moue triste *
Cet homme me frappait avec des gants en fer - ramassé sur le cadavre d'un chevalier ai-je su plus tard - sur les fesses... Pourquoi ? Parce qu'il voulait soi-disant m'apprendre à vivre, à réagir, à me battre dans ce coin hostile avec le plus de facilité que possible, à survivre... autant que quiconque ! * se renfrogne subitement *
Mais surtout, je le voyais dans ses yeux... c'est parce que ça l'excitait de me dominer, de me faire souffrir, de ma nudité, de me frapper, m'humilier... * déglutit un peu de salive difficilement – puis se reprend en hésitant * - et de me violer... j'en ai vu des hommes défiler, venir me pourfendre quand ils en voulaient de la petite gamine, de la petite suceuse comme ils aimaient à rire de moi. * les larmes me viennent * Ils m'ont humiliés, mais j'ai tout arrangé.

Ma mère * naît un rictus léger * n'avait pu avoir qu'un enfant... moi en l'occurence !
La honte pour mon salaud de... * se retourne sur toi, lecteur * Quoi ? Pourquoi je ne prononce pas le mot ? Comment veux-tu que je dise de cette bête qu'il était mon... p... * S'arrête – fait appel à son sang-froid * Désolée, je ne le dirais jamais, jamais plus !
Hum... oui, quelle honte * souriante * de ne pas avoir d'héritier !
Alors j'ai payé pour ça !

Un soir de mes 16 ans, ce salopard m'a ramenée de force vers les cuisines et m'a jeté comme un sac de patates en m'ordonnant d'y faire mes classes. * hausse les épaules * Plutôt que d'avoir un fils fort, beau et courageux... il se consolerait avec une esclave qui lui ferait de bons petits plats à chaque repas de la journée. Et ma chienne de mère qui gègnait comme une pucelle au lieu d'attraper une pierre et lui pourfendre la tête. Et bien, il a déguster à mes petits plats * se met à rire à gorge déployée *
Deux semaines après, je partis sans me retourner de là... j'avais empoisonné toute la communauté... sans regret... sans me retourner... sans me retourner, à jamais.

J'avais deux chevaux maigres pour tirer un traîneau de vivres, de couvertures et de quoi survivre à une attaque animale autant qu'humaine... j'ai parcouru des lieues et des lieues sans m'arrêter... et encore moins me retourner, traverser des terres qui m'étaient totalement inconnues, des pas frappés sur un sol étranger.
Trois semaines de marche dans cet enfer du froid, mes chevaux avaient finis par périr et me voilà parcourant l'espoir de continuer seule avec un tout petit sac en bandelière avec quelques restants de nourriture avariée...
La tempête, le blizzard, le froid sec et piquant... je comptais un pas toutes les dix secondes, tellement l'air me manquait ! * relevant les sourcils * et je suis tombée sans connaissances.

* sourit perdue dans ses pensées... quelques longues secondes d'un silence pesant *

J'ai entendu un bruit que je connaissais... un crépitement, des crépitements. Je n'ai pas relevé les yeux, je suis restée ainsi sans bouger. Quelques heures à écouter ce qui se passait autour de moi. On chuchottait... il y avait de drôles d'odeur comme... * fronce les sourcils, cherchant ses mots dans son esprit * des arômes d'huile ? * elle se pose la question mais se secoue la tête * Non, c'est pas ça... c'était... Ouiii... * lève l'index comme pour marquer sa trouvaille, un sourire au coin des lèvres * une odeur d'encens, comme on utilisait chez nous pour embrumer le corps d'un des notres, parti pour son ultime voyage. Mais, je sentais aux vêtements des gens qui tentaient de me soigner ou de me réveiller, cette odeur que j'avais déjà ressentie lorsque mon père me battait, l'odeur du... * hausse le ton * SANG !!!

Un jour, j'en ai eu assez de faire "la morte" et je me suis levée. J'ai regardé, il n'y avait personne auprès de moi, personne à mon chevêt... Tant mieux, je me suis levée et me suis dirigée vers un couloir. Il faisait sombre et j'ai déambulé dans un endroit fait, lui aussi, de pierres... mais tout était droit, tout était lisse, tout était... fait de la main de l'homme.

* te regarde * ce que toi, tu appelles... Un Château !

J'ai vu des ombres danser sur les murs, je me suis terrée dans des recoins sombres où ma petite taille... * rit moqueusement * Oui, lecteur, j'ai été petite ! * puis continue * ... ma petite taille me le permettait !
J'avais peur, malgré ce qu'on peut dire de ce que j'avais vécu ou fait... j'avais peur. Je n'avais jamais quitté mon chez moi.
Où étais-je ? Qui étaient-ils tous ces gens ? Pourquoi m'avoir sauvée ? Pourquoi ? Qui ? Quoi ? Comment ?

* s'arrête et boit un peu d'eau – regarde le lecteur en buvant – dépose le verre et s'essuie la bouche avec son gant * T'es pas encore fatigué ?
* se secoue doucement la tête une fois encore, mélancoliquement *

Bon, comme tu voudras, toi qui me lis !

Autant que je te le dise, je me suis perdue, dans ce labyrinthe, dans ce dédale... complètement paumée * rit jaune *
Mais j'ai entendu des chants particuliers, des chants monocordes et des paroles que je ne comprenais pas... pas bien en tout cas.
Quoi ? * Le regard exaspéré vers toi, lecteur * Pffffffffff...
Ca semblait... religieux, oui, quelque chose comme ça, comme des chants de temples voués à des cultes sataniques... que sais-je !?

Je suis arrivée à un endroit où j'aperçu un rai de lumière... il me faisait mal aux yeux et me transperçait presque la rétine... " Rien que d'y penser, j'ai l'impression de grimacer " * pensais-je *
Néanmoins, je me suis protégée de ma main tout en m'approchant de ce qui ressemblait de plus en plus à une fenêtre rudimentaire, de la taille d'une meurtrière ou presque.
J'ai regardé, j'ai dû me pencher un peu en avant pour regarder ce qui se passait en bas.

* l'effroi se lisait dans ses yeux – elle se tait *
...
...
...

Hep !? * sursaute et se fâche *
Lecteur, recommence ça une fois encore et il t'en cuira, espèce de...
* se retourne un instant comme semblant refuser de continuer - puis, fait amende honorable et se retourne avec un sourire carnassier *

Tu veux savoir ce que j'ai vu ?
J'ai vu la cruauté, la souffrance, les peines, le sang couler à flots, les os se broyer, les viols successifs de femmes, d'enfants, les éventrations, les écartèlements, les chairs se meurtrir... et j'ai regardé ça... * retour de son regard dans ses songes * J'ai entendu leurs cris, des cris déchirants, des hurlements de meutrissures profondes, des cris d'effroi et d'appréhension... de la peur... j'ai regardé... comme ça, naturellement.

Ces gens en bas, étaient des personnes, pour certaines, que je connaissais, qui appartenaient à des tribus voisines et amies de la mienne... Mais pour moi, s'ils étaient leurs amis, ils devenaient dès lors mes ennemis !
Je savais que nombreux connaissaient mes conditions de vies et n'avaient jamais bougé leur petit doigt pour moi... Pouvez-vous me dire pourquoi j'en aurais fais autant ? * Regarde à nouveau le lecteur * TOI, LECTEUR, TU PEUX ME LE DIRE !??? * se met-elle à crier – subitement, s'effondre en pleurs *

* mettant quelques instants à se reprendre,je bu à nouveau un peu d'eau pour me regorger de force dans la voix *

En bas, dans cette salle, j'ai vu des hommes, vêtus de toges... rouges, sur leurs têtes des espèces de tiares et... ces hommes maltraitaient ces gens, leur faisait les pires choses que j'avais pu voir de ma vie...

Soudainement, j'ai crié * Mime par réflexe l'effroi perçu à l'époque encore imprimé dans son esprit *... Une main s'était posée sur mon épaule.
J'étais complètement effrayée... je me suis blottie contre la pierre. Je ne percevais même pas le froid qu'elle recelait.
Une femme tout en noir, belle, tatouée, une longue tresse dans son dos, une poitrine presque apparente, des jambes... Ces jambes * sourit-elle * quelles jambes... elle m'a sourit. Un drôle de sourire, je m'en souviendrais toujours.

Elle m'a aidée, à mon grand étonnement, à me relever.
Je me suis laissée prendre mais ma peur ne m'avait pas quittée, j'étais pétrifiée et elle m'a prise dans ces bras et m'a descendue dans cette salle où règnait une odeur de mort, de souffrance, de sang, de chair grillée, de transpiration... Je me souviens avoir ressenti le grand besoin d'évacuer une désagréable nausée... mais mon coeur était fort et me suis retenue, j'étais déjà si forte.

* Au fur et à mesure de son avancée en son histoire, le lecteur se rendit compte qu'elle semblait accepter de la narrer avec calme autant qu'elle ne le fut dans les bras de cette femme à la taille de guêpe *

Elle m'a déposée par terre. Elle dû me retenir tout de même, la terreur qui drainait mes veines me firent flageoller les jambes et eu du mal à m'y tenir fixement. Doucement, elle s'est penchée sur moi en me souriant et d'une voix claire reflètant son charisme profond et dur, elle me demandait

- Reconnais-tu ces gens ?
- Oui, Madame * lui dis-je penaudement *
- Qui sont-ils ?
* je fus étonnée de voir que des gens que je pensais mort, à mon village, avait été sauvé de justesse, par les shamans de la tribu la plus proche... sans doute une visite impromptue avait brisé le sort que je leur avais réservé à tous *
- Te rappelles-tu ce qu'ils t'ont faits ?
- * je me mis à pleurer et d'une voix grelottante * Oui... Oui, madame * et m'effondra dans ses bras.
- Yrradiane ? * me dit-elle de façon surprenante avec une grande douceur *
* je l'ai longuement regardée, très nettement cette fois-ci et je me suis saisie subitement *

- Yrradiane, je suis ta maman
* je secouais avec peine la tête pour refuser ses dires, comme paralysée par des aveus que je voulais et refusais en même temps de croire... affolée *
- Yrra, ma chérie, je suis ta maman et je vais te raconter la vérité
* j'étais complètement abasourdie et ne put me mouvoir davantage, pendue à ses lèvres *
- Ma petite puce, quand tu es née... j'ai dû te laisser à se village Troglodyte pour te protéger d'une guerre qui a durée encore de nombreuses années. Il n'y a que 3 ans qu'elle s'est achevée, avec perte et fracas et jamais, je ne suis revenue te chercher...
* J'ai réagi en me fâchant * Pourquoi, maman ! * J'ai hoqueté de surprise, de ma propre surprise à avoir prononcé ce mot... ce mot tant représentatif de l'espoir chez un enfant... (ma-man) me répétais-je dans ma tête embuée (ma-man) (ma-man) (ma-man), mais jamais un être ne s'était montré si doux, si franc, si bienveillant que je me suis blottie contre elle avec force - Je l'ai sentie trésaillir d'un sanglot profond et retenu *
* elle s'était rendue compte que j'étais complètement désarçonnée et m'a laissé le temps de revenir à moi - je l'ai regardée à nouveau *
- Je ne suis pas venue te chercher, car j'avais pensé qu'il ne fallait pas te troubler d'une vie qui fut toujours la tienne, avec tes amis et amies, ceux que tu aimais... * la femme se mit à verser une larme tout en restant digne et droite *
- Je m'étais trompée, j'ai été trompée et... j'ai voulu avoir de tes nouvelles et des gens d'une tribu amie à celle de la tienne, à ma solde, m'ont raconté la chose. Ce poison que tu as versé dans la nourriture du village, comment penses-tu qu'il soit arrivé là ?
* je restais bouche bée, abandonnée à la vérité de tant d'années perdues, émises par cette femme que je trouvais, en si peu de temps, plus aimantes que toutes les années réunies auprès de celle qui se disait être ma mère – Mon regard devint tout d'un coup haineux, ma bouche se mit à produire un sourire carnassier et je me retournais vers les survivants, ainsi que les autres membres des autres tribus qui furent prisonniers *
- Faites les souffrir, qu'on les brûle, qu'on les batte, qu'on les déchire, qu'on les viole... Qu'ils meurent ! TOUS !!!
J'entendis derrière moi, un claquement de doigts, en me retournant sur ma mère, je la vis, sa main levée, les doigts dans une drôle de position... Les prêtres sur place entamèrent le supplice pour chacun des prisonniers qui subirent l'un après l'autre, les pires sévices et meurtrissures qu'aucun humain n'avait vécu avant de trépasser longuement dans une souffrance dépassant tous les entendements.

Je n'avais pas perdu la moindre seconde à voir ces gens mourir tels que je vous le dit, je n'ai pas oscillé le moindre mouvement d'aide, de regrets, je me suis régalée, délectée...
Le mal m'a habité, je ne le sais que trop, mais ma vengeance était enfin consumée et je pouvais voir l'espoir d'un avenir meilleur auprès de ma mère.

Ce que je ne vous ai pas encore dit... cette communauté qui m'avait élevée... * s'arrête un instant et se met à rire grassement * HA HA HA... m'élever, mon oeil, oui !!!
Cette communauté de racailles sèches, ces gens, je m'étais souvent demandée comment je pouvais être aussi différente d'eux.
Ces gens étaient des elfes des glaces.

Quoi ? Vous ne les connaissez pas ?
Ne me faites pas rire !
Enfin, je vous comprends, lecteurs, ils ne sont pas nombreux, c'est pour ça.
Mais surtout, ils étaient la honte des peuples elfes, quels qu'ils soient !
Alors, autant les terres puisqu'ils n'avaient pas les mêmes coutumes, ils vivaient à la limite de la sauvagerie.
Oui, des elfes des glaces.
Quand j'en vois un aujourd'hui, la haine m'habite.

Avec ma mère, ce temple, cette forteresse, j'ai appris à aimer Erès, mon Dieu unique, que je glorifie et prie.
Ma mère, m'a remis un bijou... depuis que je le porte, je suis plus forte.

Aussi, elle m'a dirigé vers les jeux de la guerre, de la négociation, des jeux de l'amour, j'avais un contingent de Maîtres spécialisés pour moi toute seule.
J'étais devenue une vraie princesse... capricieuse, violente, cruelle, hautaine, pervèrse à souhait * je me disais " Ca en arrange certains ô combien " *... et je le suis restée tout de même pas mal. Mais j'ai appris à vivre durement aussi, et j'ai entendu parler d'un monde que je ne connaissais pas.

Des marchands de tout et de rien passaient par chez nous et nous évoquait l'existence de terres fertiles, où Erès était vénéré dans l'ombre et par conséquent, on règnait la terreur de l'ordre du soi-disant "bien", celui de ce chien d'Apollon... Où il y avait moyen de se faire du fric, plus qu'ici, en tout cas... où les possibilités de faire de beaux voyages, tuer des monstres particuliers en tous genres et rencontrer des étrangers de différentes origines.

A ce moment-là, j'avais 22 ans, aguérrie et vicieuse en tout point, j'ai décidé de partir pour voir autre chose, me faire une vie à moi... Deux semaines après mon annonce, ayant bien planifié mon plan d'avenir, préparé mes effets, une escorte de six hommes armés, prêts à tous. Et nous sommes partis, armes et bagages en direction de ce monde nouveau.

JUNO !!!

Je suis arrivée presque 2 ans après, à Randol, la capitale de Juno... où je me suis effectivement rendue compte que cela grouillait de monde, il y avait des commerces et j'ai rencontré un type...
* sourit * - Oui, un certain Ragnir.
Il sortait d'une épreuve difficile avec une petite idiote d'elfe, une certaine Khamasuttrah. Je l'ai vu sur la place du marché. Il... il cherchait du personnel... pour lancer son commerce.
Ce jour-là, tout particulièrement, j'ai rencontré une jeune fille, une ensorceleuse comme moi, Damoiselle Dagna.
Je ne sais pas, je l'ai aimée tout de suite... et nous avons enfin pu voir Ragnir dans son bureau.

Depuis ?

Ah, j'ai passé d'excellents moments avec Dagna et Nymphenya, les deux filles que j'aimais tout particulièrement.
Je les aimais à en mourir. * mes yeux se mettent à pétiller d'une flamme laissant rappeler les bons moments vécus avec les belles *

Mais voilà, depuis... le cabaret a fermé ses portes.
Son propriétaire et sa compagne sont partis vers d'autres horizons, partis sur un coup de tête, laissant tout là... leurs membres dans le désarroi le plus total et... moi en l'occurence.

Bref, n'étant pas encore prête dans mon apprentissage, je suis partie à mon tour pour vivre ma vie en toute indépendance et prendre un peu de galon. J'ai rencontré ci et là des gens de qualité et me suis finalement remise en question pour m'assagir.

Et... Erès, me direz-vous ?
Bah... plus le sentiment d'avoir le besoin de prier pour lui.
Mais je reste Erèsienne, malgré tout, laissons le temps au temps.
Puis, un jour, à proximité de l'arène de Juno, j'ai rencontré une Dame... une grande Dame. Une elfe, majestueuse et fière, très belle au demeurant.
Dame Ethna.
Cette souveraine qui m'a tout de suite convaincue de la qualité d'ambiance de sa guilde et y ai adhéré de suite. Cela n'a pas traîné en voyant l'ambiance qui tournait au délire le plus total... j'ai bien ri et me suis sentie différente après cela... Tant mieux, quelque part. Proner le mal, c'était bien une affaire de jeunesse... mais maintenant que j'ai pris un peu de bouteille... les choses sont perçues différemment.

Depuis, je me sens heureuse de saluer mes nouveaux amis dès que je me réveille.

Voilà lecteur, tu connais la véritable histoire de Dame Yrradiane (qui n'a aucune idée de son avenir... magicienne ou sorcière ?)
Je vous embrasse.

YRRADIANE

_________________
Dans l'ombre je me dissimule, une lumière jaillit et tu n'es plus. Un rire s'en suit. Je continue mon chemin, un bref regard vers ce corps qui se calcine. Méfies-toi de me sortir de mes gonds... je serais ton dernier souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rocksidena
Officier de Guilde
Maître de classe
Officier de GuildeMaître de classe


Messages : 617
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 30
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Ma toute petite présentation bien simple et bien sympa (^v^)   Mer 22 Déc - 11:38

*Se lève de son siège et se dirige vers la belle d'un pas tranquille*
......
.....
........

*Se penche sur la créature et lui chuchote tout en la fixant droit dans les yeux*
...... Votre histoire..........

*Met en évidence ses cicatrices qui emplissent son visage*
...... Je n'en ai pas perdu une goute......

*Lui prend les deux mains, en colle une sur sa poitrine et l'autre sur la sienne*

Ton cœur, va devenir un des nôtres..... Et j'ai crue comprendre que ce "CHIEN DE ERES" fait parti de ton "toi" interne.......

*La fixe droit dans les yeux tout en serrant fort ses poignés, ayant un aire de colère*

MAIS TU VA DEVOIR OUBLIER CE CHIEN.......

*Se calme et se reprend*

......Nous sommes tous de croyance différente..... Mais nous les avons tous laisser tombé pour ne croire que en nous.......

*la relâche, se retourne, et se dirige vers la porte de sortie*
........
......
.......

*Ouvre la porte et fait un quart de tour avec sa tête vers la droite*
......Sur ce Yrradiane...........
*sort de la pièce*
........Bienvenu chez nous..........
*part sans se retourner*


_________________________NOT RP__________________________


je ne sais pas si tu est guildée mais trouve un officier dans le jeu, EthnA, Dark4Eva, Emmawayish, Rocksidena3(moi même), DarkMei.... enfin, voila parle a un Equinoxe et demande un officier pour te prendre au sein de notre famille......

_________________
Une VOLEUSE a toujour besoin d'amis solidaire entre eux.......
Faites confience a vos amis, ils vous donneront la leurs ensuite.....

Rocksidena, une voleuse au grand cœur.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sympi
Ork guerrier
Ork guerrier


Messages : 167
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Ma toute petite présentation bien simple et bien sympa (^v^)   Mer 22 Déc - 13:16

*arrive en sautillant comme mei lui a dit de faire afin de plus avoir mal aux jambes.

aie...aie...aie...

hmmm

*vois rock sortir de la piece en souhaitant bienvenue.
Se dirige vers l'inconnue et souris*

BIENVENUEEEEEEE =)

_________________
Suis rentrée de vac *o*

Amazone lvl 92
==> <==
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creation-forums.jimdo.com/
Genji
Officier de Guilde
Maître de classe
Officier de GuildeMaître de classe


Messages : 1338
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 28
Localisation : 51

MessageSujet: Re: Ma toute petite présentation bien simple et bien sympa (^v^)   Mer 22 Déc - 14:38

*Observe son assiette d'un air suspect..* hum... Erès tu dis?

Ton avenir.. Magicienne. Sorcière? Prouve moi ton courage, jeune prétentieuse.

Mais qu'as tu donc dans le ventre, des vermisseaux?



_________________
Mérak c'est au Bouthan ! Véridique !

Tsouki, Tau Céti ! (Ethna)
Pilote de chasse (Cellen)
Brut de décoffrage (Rock)
Dindon infernal (Kally)
Vidange la tombe (Un Templar dont le nom m'a échappé)
Tueuse folle de harpies (Ptah)

Je suis là ! : http://equinoxelol.forumactif.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lemeganolife
Harpie
Harpie


Messages : 58
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 23
Localisation : LR

MessageSujet: Re: Ma toute petite présentation bien simple et bien sympa (^v^)   Mer 22 Déc - 17:29

Moi je dit merveilleuse postulation cela fait plaisir de voir sa. Présentation soigneuse, aéré jolis un jolis +1 en or massif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emawayish
Calberos
Calberos


Messages : 501
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: Ma toute petite présentation bien simple et bien sympa (^v^)   Mer 22 Déc - 18:25

Jolie postulation!!!

Bon je l'avoue j'ai lu la première et dernière phrase.

+1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sws64
Calberos
Calberos


Messages : 481
Date d'inscription : 05/12/2009
Age : 25
Localisation : 64

MessageSujet: Re: Ma toute petite présentation bien simple et bien sympa (^v^)   Mer 22 Déc - 19:26

Magnifique histoire !!!


...on peut dire que tu as de l'inspiration ^^



* fait un bisous sur les pieds de Sympi pour ne plus qu'elle ait mal* ^^



PS: * a l'impression d'avoir oublié quelque chose...* ....AH OUI!!!! !! !! ! !! ! plus un Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yrradiane
Chevreuil
Chevreuil


Messages : 5
Date d'inscription : 15/12/2010
Localisation : Juno

MessageSujet: Re: Ma toute petite présentation bien simple et bien sympa (^v^)   Mer 19 Jan - 8:16

Merci à tous... mais ça me vient toujours comme ça...
Ca sort, ça sort et ça ne s'arrête pas.

_________________
Dans l'ombre je me dissimule, une lumière jaillit et tu n'es plus. Un rire s'en suit. Je continue mon chemin, un bref regard vers ce corps qui se calcine. Méfies-toi de me sortir de mes gonds... je serais ton dernier souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma toute petite présentation bien simple et bien sympa (^v^)   Aujourd'hui à 11:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma toute petite présentation bien simple et bien sympa (^v^)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite présentation.
» ma petite présentation
» Petite présentation :)
» Petite présentation partielle de ma piètre personne...
» Petite présentation d'ma panda air [Hécate]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equinoxe - Last Chaos - Guilde LVL 26 :: Recrutements :: Postulez ici !-
Sauter vers: